French

Zone Interactive

En vedette

Karissa Schmidt – En vedette

( En vedette- Brittany Kelly, Ashley Senuita, Karissa Schmidt, Jesse Scobie & Neil Kirby, Prednisone Princesses, Michelle Aubie, Natasha Rossi )

Je m’appelle Karissa Schmidt. J’ai 22 ans et je prépare actuellement mon baccalauréat en musique et en psychologie. Je joue au volley-ball, je chante, je fais du camping et du kayak le tout avec enthousiasme. Je souffre aussi de la maladie de Crohn et de pochite chronique. En fait, j’ai reçu un diagnostic de colite ulcéreuse à l’âge de 14 ans. Avant d’avoir atteint mes dix-huit ans, j’avais subi l’ablation complète du côlon. J’ai aussi dû apprendre à vivre avec un sac de stomie pendant 7 mois, puis on m’a fait une anastomose iléo-anale et une poche colique. J’ai immédiatement développé une pochite chronique. Puis au cours des trois années suivantes, la maladie de Crohn prenait le relais. Dans le courant de la dernière année on a aussi découvert que je souffrais d’un grand nombre de maladies auto-immunes, de troubles chroniques (10 maladies diagnostiquées pour être plus précise).

À cette étape-ci, je mets tous mes espoirs dans Remicade. Heureusement pour moi, après sept années et demie de douleurs et de nausées continuelles, la prise de Remicade combiné à du méthotrexate et une antibiothérapie, m’a procuré un peu de répit. J’ai désormais plus d’énergie que jamais et j’ai été capable de participer à des activités plus intenses sans tomber malade pendant des jours. J’ai même été en mesure de voyager et de consacrer de plus longues heures à mon travail.

J’ai essayé plusieurs médicaments, je me suis astreinte à d’innombrables restrictions alimentaires et plusieurs thérapies alternatives. Parfois avec de bons résultats, parfois non. Cette maladie et toutes celles qui en découlent font que je suis en processus d’apprentissage constant, que je mène un combat quotidien. Cela dit, tant que je profite de quelques bonnes journées, je sais qu’elles existent.

Immédiatement après la chirurgie de raccordement, je suis devenue plutôt déprimée. Je saisissais enfin que le problème ne disparaîtrait jamais entièrement, que c’était une lutte à vie. À l’époque, je trouvais un exutoire dans la chanson. Avant de le réaliser, j’avais écrit « I’m here ». Une chanson dont les mots et la musique dépeignent la tragédie, le combat et la dépression liés à la maladie chronique, mais aussi l’espoir qui incite à poursuivre le combat physiquement et mentalement. ***J’ai produit et vendu des copies de cet enregistrement simple dont une partie des recettes est versée à la Fondation canadienne des maladies inflammatoires de l’intestin (FCMII). Il me reste peu de copies, mais tu peux envoyer un courriel à youth@ccfc.ca si tu désires l’acheter.***

J’ai aussi travaillé comme bénévole pour la FCMII en contribuant à l’organisation de diverses activités, en assistant à des réunions et à des conférences régionales et provinciales et je continuerai à m’efforcer d’être un modèle pour ceux qui souffrent de d’une MII. Je n’abandonnerai jamais le combat. Je continuerai de faire les choses que j’aime et je serai toujours prête à aider d’autres personnes dans leur traversée.

Bien que ma vie a été et continuera d’être un long combat, je dois admettre que l’expérience m’a rendue plus lucide, plus empathique et plus déterminée en plus de m’encourager à être une source d’inspiration pour ceux qui amorcent cette difficile traversée.

Share on Facebook
Sign up for updates
Crohn's and Colitis Foundation of Canada