French

Informe-toi

Informe-toi : Faits essentiels sur les MII

Ok, d’abord qu’est-ce qu’une MII? L’abréviation MII fait référence aux maladies inflammatoires de l’intestin.  (Personnellement, je les appelle les « maladies incommodantes de l’intestin »).

On compte deux catégories de maladies inflammatoires de l’intestin : la maladie de Crohn (CD) et la colite uléreuse (UC).  Les symptômes, les réactions et les médicaments pour les contrôler sont semblables dans les deux cas. Toutefois, elles diffèrent quant à la partie de l’intestin qu’elles affectent (là où elles se développent!).  La maladie de Crohn peut s’attaquer à toutes les parties du tube digestif, de la bouche à l’anus (l’ensemble des 9 mètres!).  Tandis que la colite ulcéreuse ne touche que le gros intestin ou côlon.  Ces maladies provoquent l’inflammation des tissus intestinaux, la formation d’abcès et des saignements. Les symptômes associés aux MII se manifestent par une diarrhée (parfois sanguinolente), de la fièvre, des nausées, une perte de poids et des douleurs abdominales. La colite ulcéreuse peut t’obliger à faire de fréquentes visites au petit coin et te laisser peu de temps pour t’y rendre. Comme tu peux également éprouver une grande fatigue, ne sois pas surpris si tu te sens à plat. L’arthrite, les ulcères buccaux, les problèmes oculaires et cutanés (nodules rouges) comptent aussi parmi les symptômes susceptibles de se manifester. Tout ça est parfaitement normal bien que ça n’ait pas toujours de sens.
Les MII sont des maladies chroniques (ouais, ce qui signifie que c’est pour la vie!) pour lesquelles il n’existe, à l’heure actuelle, aucun traitement curatif. Ce qui ne veut pas dire que la maladie est active en tout temps! Tu profiteras de périodes de rémission au cours desquelles les symptômes disparaîtront et des périodes de        « poussées actives » aussi appelées phases actives de la maladie (où tu te sens malade et que les symptômes se manifestent). Les MII affectent différemment les personnes qui en sont atteintes. Certaines connaissent de longues années de rémission tandis que d’autres, moins chanceuses, ne profitent que de très courtes périodes de rémission (p. ex. quelques jours ou quelques semaines). Rien ne permet de prévenir les poussées actives qui peuvent durer jusqu’à ce qu’on ait trouvé le médicament adéquat ou procédé à une chirurgie. Il n’existe pas de traitement unique pour les MII et elles affectent les gens de diverses manières. Médicaments, thérapie nutritionnelle, médecines douces et opération chirurgicale peuvent faire partie de ton traitement.

Savais-tu que le Canada, avec près de 200 000 Canadiens diagnostiqués, a le taux d’incidence de MII le plus élevé au monde? Qui en souffre ? Difficile à dire puisque les MII peuvent toucher n’importe qui sans égard à l’âge, la race et le sexe. Pour les jeunes, le problème est d’autant plus criant que les MII se manifestent plus souvent qu’autrement entre 15 et 25 ans. On ignore la cause des MII, mais la FCMII investit beaucoup dans la recherche pour tenter d’aller au fond des choses. L’idée qui fait consensus pour le moment est qu’il s’agit d’une combinaison de facteurs génétiques (ta famille, ton ADN!), environnementaux (alimentation, climat, etc.) et microbiens (bactéries). Tu pourras en lire davantage en visitant la section portant sur la recherche du site Web de la FCMII.
Diagnostiqué – L’ABC!
Si tu crois que tes symptômes ressemblent à ceux d’une maladie inflammatoire de l’intestin, parles-en à ton médecin de famille. Ce dernier est généralement au courant de ton état de santé et des antécédents médicaux de ta famille. Il sera donc en mesure de t’aider. Il y a fort à parier qu’il te fera passer une batterie de tests ou te référera immédiatement à un GI (gastro-entérologue
Le gastro-entérologue possède tous les amusants outils pour établir un diagnostic… il existe divers moyens de savoir si tu souffre ou non d’une MII. (Consulte le glossaire pour de plus amples renseignements sur ces examens).
Coloscopie
Biopsie
Lavement baryté
Analyses sanguines
Endoscopie supérieure

Après t’être soumis à une pléthore de tests, avoir avalé un liquide blanc crayeux et soumis une partie privée de ton corps à des examens, tu devras attendre que ton gastro-entérologue ou le radiologiste (médecin spécialisé en radiologie) informe ton médecin des résultats. Il est possible que tu doives subir d’autres examens s’ils soupçonnent une MII. 
(Extrait de la fiche-conseils Bienvenue au club MII de « Génération Gutsy »; 2008)

Share on Facebook
Sign up for updates
Crohn's and Colitis Foundation of Canada